Une maman court
in

Une maman court à l’hôpital pour accoucher de triplés comme on n’a jamais vu

Attendre des jumeaux est déjà une surprise pour les parents, mais le plus étonnant c’est d’en avoir des triplés. Telle est l’histoire de cette jeune maman de 23 ans qui attendait des triplés, mais la chose qui a rendu son cas exceptionnel, c’est que ses triplés étaient identiques. Découvrons toute son histoire ! closevolume_off Les triplés monozygotes, appelés communément les vrais triplés, sont très rares surtout lorsqu’ils sont conçus naturellement. Selon les médecins, les chances d’avoir de vrais triplés sont de 1 sur 200 millions. Il est possible que surviennent de sérieuses complications et pour la maman et pour les bébés. Une surveillance pointue est donc indispensable dans ce genre de cas.

Les triplés monozygotes !

Il existe deux types de jumeaux : les monozygotes (ou vrais jumeaux) ou les dizygotes (appelés également faux jumeaux). Dans le cas des dizygotes, il s’agit de plusieurs œufs fertilisés qui deviennent un embryon. Tandis que les monozygotes, c’est un seul et même œuf qui se divise après fertilisation. Un test ADN vient confirmer ce phénomène car les triplés monozygotes ont le même ADN. Pour avoir des triplés monozygotes, l’œuf fertilisé doit se diviser à deux reprises, chose qui est très rare.

Becki-Jo Allen est une jeune femme de 23 ans qui habite avec sa petite famille en Angleterre, le couple a une fillette de 6 ans qui s’appelle Indiana. Une fois, les jeunes parents ont appris la nouvelle grossesse, ils étaient excités d’annoncer à leur fille que la famille s’agrandit, mais pas un seul frère, ni deux, plutôt 3 frères. C’était une grosse surprise pour toute la famille !
Mais une fois que Becki-Jo a accouché de ses trois garçons, elle découvre que ses trois petits garçons étaient incroyablement rares, ils étaient des triplés identiques.

Accouchement

Au début de sa grossesse, Becki-Jo a beaucoup souffert car elle avait continuellement de graves maux de tête. Les médecins ont programmé son échographie plus tôt que d’habitude, c’est à ce moment que le couple a appris la nouvelle, elle attendait des triplés !

Les triplés monozygotes

Les trois garçons, Roman, Rocco et Rohan, sont venus au monde par césarienne lorsque Becki-Jo était dans sa 31e semaine de grossesse. Les garçons pesaient chacun environ 1,5 kg et devaient passer leurs six premières semaines en soins intensifs.

Les trois garçons

 Selon les médecins, être enceinte de triplés implique généralement des complications majeures, et il est rare que les trois bébés survivent.

enceinte de triplés

Mais heureusement, les trois garçons se sont rétablis et ont pris régulièrement du poids. Et après un mois et demi à l’hôpital, les triplés étaient prêts à rentrer à la maison.

Les médecins ont dit que les garçons n’étaient pas des triplés identiques. Mais tous ceux qui ont visité la famille ont remarqué à quel point les garçons étaient incroyablement similaires, ce qui a poussé Becki-Jo à décider d’aller plus loin.

des triplés identiques
Elle a contacté une entreprise pour effectuer un test ADN. Après que des échantillons aient été recueillis et envoyés à un laboratoire, elle a obtenu sa réponse. Roman, Rocco et Rohan étaient génétiquement identiques.
Les accouchements de triplés sont devenus plus fréquents avec la fécondation in vitro ainsi que d’autres traitements contre l’infertilité. Mais les triplés identiques surtout issus d’une grossesse naturelle sont extrêmement rares.

Aux Etats-Unis, seulement quatre triplés identiques ont été répertoriés en 2015.

Roman, Rocco et Rohan ont l’air incroyablement similaire. Mais Becki-Jo n’a aucun mal à distinguer ses fils.
La maman explique qu’elle arrive à distinguer ses petits car ils ont tous des personnalités complètement différentes. Et ils ont tous des marques de naissance sombres entre leurs sourcils, mais chez Roman elle est légèrement plus sombre que chez les autres, et Rohan a aussi une marque de naissance sur sa jambe.

Les triplés usent environ 130 couches par semaine. Ajoutez à cela cinq paquets de lingettes par semaine et les parents n’ont pas vraiment l’air de s’ennuyer avec eux.
La grande sœur semble également très heureuse en compagnie de ses frères uniques.

Les parents affirment que leur fille ainée Indiana n’est pas du tout jalouse de ses frères,  elle se comporte comme une grande sœur parfaite.

Le jeune couple fait énormément d’efforts pour que la fratrie soit épanouie et que chacun des enfants ait sa part d’attention.

Source: santeplusmag.com

Par : Amelie B
Publié le : 16 janvier 2018 à 17 h 04 min Article corrigé le : 13 décembre 2019

Le pénis d’un nouveau-né

Le pénis d’un nouveau-né est amputé après qu’une infirmière qui s’est présentée en tant que médecin ait raté sa circoncision

Les parents se préparent à dire adieu à leur petite fille mourante mais elle décide de se battre pour la vie