S'agit-il de fausses ou de vraies contractions?
in

S’agit-il de fausses ou de vraies contractions?

Vous avez toujours cette crainte de ne pas reconnaître une vraie contraction utérine, signe qui indique que vous allez bientôt accoucher, d’une autre plus banale et sans incidence! Deux types de contractions sont possibles durant la grossesse, les vraies et les fausses. Voici comment les distinguer.

Les fausses contractions (dites de Braxton Hicks) :

Ce type de contraction est très fréquentes au cours de la grossesse, les contractions de Braxton Hicks sont purement physiologiques et elles peuvent être inconfortables sans être douloureuses. Elles n’ont d’ailleurs aucune influence sur la dilatation du col de l’utérus. Elles permettent néanmoins de bien positionner bébé à l’intérieur de sa petite poche de liquide amniotique !

Certaines femmes enceintes ressentent les contractions de Braxton-Hicks durant les 3 derniers mois de leur grossesse. D’autres ne les ressentent qu’au dernier mois ou à l’approche de l’accouchement.

Contrairement aux vraies contractions, ces dernières :

Ne deviennent pas plus intenses;
Ne deviennent pas de plus en plus rapprochées;
Il n’y a aucun changement au col de l’utérus.
Ne sont ni douloureuses, ni régulières.
Elles peuvent cependant entraîner une très légère gêne respiratoire.
Les réactions qu’elles provoquent sont physiologiques : (le ventre devient tout dur).
Peut durer 1 à 2 minutes. Lorsqu’elle se dissipe, (le ventre redevient souple).
Surviennent la plupart du temps en fin de journée, notamment lorsque la future maman est fatiguée ! Dès le 7ème mois, elles s’intensifient et peuvent devenir plus nombreuses : 10 à 15 par jour !

Solution :

Prenez deux comprimés de Spasfon Lyoc , allongez-vous. Si les contractions ralentissent, durent moins de 30 secondes, puis disparaissent complètement, restez à la maison.

Bien que leur survenue soit normale au cours de la grossesse, il est recommandé d’être vigilante : si ces contractions devenaient douloureuses, régulières ou accompagnées de perte de sang, n’attendez pas pour consulter la sage-femme !

Les vraies contractions :

Ce sont des contractions qui amorcent un accouchement en provoquant la dilatation du col de l’utérus (1 cm par heure pour un premier accouchement). Elles annoncent le début de la phase de travail tant redoutée… le travail se déclenche naturellement et commence par la dilatation du col de l’utérus qui poussent le bébé vers le bas, elles le font descendre vers la sortie, tout simplement. Elles provoquent généralement la perte du bouchon muqueux et peuvent même être accompagnées de la rupture de la poche des eaux.

Les vraies contractions utérines ont des caractéristiques qui ne trompent pas :

La fréquence à laquelle les contractions apparaissent est régulière. (Au début, 30 minutes s’écoulent entre chaque contraction. Puis au fur et à mesure, l’écart de temps s’amoindrit : 15mn, puis 10mn, puis 5mn…) Plus le temps passe, plus les contractions sont rapprochées.
S’intensifient, durent plus longtemps et surviennent à des intervalles plus rapprochés.
Lorsque vous bougez et que vous adoptez une position verticale, l’intensité des contractions diminue.
Le col de l’utérus s’efface (il se raccourcit), puis se dilate (s’ouvre).

Solution

Restez détendue et sereine : ça permet d’apaiser les tensions musculaires et de diminuer les douleurs liées au travail.
Appliquez les exercices de respiration pour faciliter le travail et pour vous relaxez
Ne partez pas à la maternité trop tôt : vous pouvez téléphoner a la sage-femme qui pourra ainsi vous donner des conseils et vous informer du bon moment pour partir !comme ça vous éviter l’attente à la maternité en salle de préparation… qui peut durer plusieurs heures de contractions avant la dilatation complète du col de l’utérus.

Relaxez-vous… Le stress entraîne la contraction des muscles et accentue les douleurs. Prenez plutôt un bain ! L’eau chaude favorise la dilatation du col et détend l’ensemble des muscles. (Si vous avez déjà perdu les eaux, oubliez l’idée du bain, vous n’y avez pas le droit, courrez à la maternité sans attendre !).

N’oubliez jamais qu’en tant que femme, vous avez le métabolisme et la physionomie nécessaires pour donner naissance à un bébé en bonne santé.Alors rassurez vous et rester calme et détendue !

Rédaction: Le Quotidien de la femme enceinte

Fait rare: Une française vient de donner naissance à des sextuplés !

Fait rare: Une française vient de donner naissance à des sextuplés !