Je suis mère au foyer
in

Je suis femme au foyer et selon toi … je ne fais RIEN

La phrase dans le titre de cet article est un sentiment que de nombreuses mères ont en raison du manque d’empathie dans la société d’aujourd’hui. Il y a des gens qui à la fois par nécessité et par choix, lorsqu’ils ont des enfants bouleversent leur carrière et leur manière d’aborder la vie et ne veulent pas s’absenter de la maison pendant 8 heures pour travailler, ils préfèrent s’occuper de leurs enfants à plein temps. Pour pouvoir vous consacrer entièrement à vos enfants et à votre famille.

De nombreuses femmes au foyer, femmes et hommes, se sentent privilégiées de pouvoir éduquer, élever et regarder leurs enfants grandir au quotidien, mais il est frustrant de voir comment la société en général suppose que si vous êtes à la maison avec vos enfants, c’est que vous ne faites rien. Être à la maison avec les enfants est un travail comme les autres, mais il n’est ni reconnu ni rémunéré.

C'est un métier comme les autres

C’est un métier comme les autres car du lever au coucher du soleil, une femme qui s’occupe des enfants et de la maison passe toute la journée à réfléchir et à faire des choses pour le bien de la famille, tant ainsi, à de nombreuses reprises, elles manquent d’heures pour pouvoir terminer avec tout ce qui était programmé. De plus, à la tombée de la nuit, elles se sentent le même ou plus fatigués qu’une personne qui est allée travailler pendant 8 heures et a ensuite passé du temps avec sa famille ou dans ses loisirs personnels.

Certaines personnes pensent que rester à la maison avec des enfants est une forme de famille conservatrice, mais que se passe-t-il si c’est un choix personnel que font à la fois un homme et une femme? S’ils peuvent le faire parce que le couple travaille, c’est sans aucun doute bénéfique pour les enfants.

femme au foyer

Je suis mère au foyer, et alors ?

Le problème, c’est quand on ne peut pas décider pourquoi, pour joindre les deux bouts, les deux (ou une seule personne si elles sont monoparentales) doivent commencer à travailler. Parce que cette société n’est pas faite pour avoir des enfants à moins d’avoir beaucoup d’argent de base… Elle est conçue pour la production et la société veut qu’il y ait un taux de natalité sans aider les parents, ce qui devient sans doute insoutenable.

Plus de femmes que d'hommes

Au risque de paraître macho, il y a en réalité plus de trois millions de femmes qui restent à la maison pour se consacrer à la maison et à leurs enfants parce qu’elles ont décidé de le faire. De nos jours, il y a aussi des foyers où les femmes travaillent et ce sont les hommes qui se consacrent aux tâches ménagères et aux enfants, car ce n’est pas une question de genre mais plus de nécessité.

En réalité, c’est un travail qui n’est valorisé ni par la société ni par l’État. Aux yeux des autres, les femmes au foyer, ne font absolument rien. Les gens ne réalisent pas tout ce qu’elles ont à faire à la fin de la journée … Et c’est que ceux qui ne valorisent pas les personnes qui restent avec les enfants à la maison sont généralement les mêmes: les personnes qui travaillent et laissent leurs enfants à la garde des autres, des personnes qui ne travaillent pas, des personnes qui n’ont pas d’enfants, des personnes qui ne travaillent pas et n’ont pas d’enfants, des personnes qui ont assez d’argent et paient d’autres personnes pour faire le ménage ou prendre soin de leurs enfants.

Il y a même des femmes qui se sentent socialement exclues parce que d’autres pensent qu’elles ne contribuent en rien à la société puisqu’elles sont à la maison toute la journée, elles n’ont rien d’intéressant à dire.

Pour qu’un père ou une mère qui reste à la maison pour s’occuper des enfants et de la maison se sentent protégés, ils doivent partager leurs expériences avec d’autres personnes qui se trouvent dans la même situation.

Avez-vous des expériences à partager avec nous ?

Lettre à toi la maman qui craque

Lettre à toi la maman qui craque

Comment gérer la mort de son enfant?

Comment gérer la mort de son enfant?