Je serais la dernière personne à avoir vu votre proche vivant le message choc d’une professionnelle de santé
in

« Je serais la dernière personne à avoir vu votre proche vivant », le message choc d’une professionnelle de santé

Sur Facebook, une professionnelle de santé travaillant dans une unité Covid-19 a raconté la dure réalité de la procédure lorsqu’un patient décède du Coronavirus, pour alerter les Français.

Il ne faut pas prendre le Coronavirus à la légère. Le personnel soignant ne cesse de le répéter. Rester confiné à domicile est d’ailleurs la meilleure façon de les aider et surtout, de nous protéger de cette menace. C’est ce qu’a tenu à rappeler une professionnelle de santé travaillant dans une unité Covid-19, dans un message choc publié sur le groupe privé Facebook « Wanted Comunity » hier soir. Dans son texte, elle a décrit la dure réalité de la procédure, lorsqu’un patient décède du Coronavirus. Une façon d’alerter les Français sur la dangerosité du virus et de leur demander de respecter les règles de confinement.

Voici son message :

« À tous ceux qui ne respectent pas le confinement. À tout ceux qui pensent que leur liberté individuelle prime avant tout et que le confinement est une prison. À tous ceux qui pensent que ça ne leur arrivera pas. Voici la réalité :

Je travaille dans une unité 100% Covid.

Dans toutes les unités Covid du monde les visites des familles sont absolument interdites.

Procédure oblige, vous recevrez un appel de notre part seulement quand votre proche sera mort, vous n’aurez pas d’avis d’aggravation avant.

Le temps que l’on passera au téléphone sera du temps en moins au chevet des autres patients.

Une fois reçu cet appel, dont vous vous souviendrez toute votre vie, vous serez autorisés à venir voir votre proche.

Alors vous traverserez l’unité Covid, habillés comme nous, et là vous le verrez dans une housse où seulement sa tête sera visible.

Ce sera son dernier linceul. Mais avant, il vous aura fallu choisir deux membres de la famille et seulement deux. Mari, femme, parent, enfant, père, soeur, il vous faudra faire un choix et vite.

Car ce sont seulement deux membres qui seront autorisés à le voir quelques minutes avant que nous fermions la housse. Après votre dernier regard, cette housse sera immédiatement et définitivement scellée, le corps de votre proche ira directement à la chambre mortuaire puis dans un cercueil plombé et plus personne ne reverra le corps.

Tous soins post-moterm et rites religieux seront donc impossibles.

Je serais la dernière personne à avoir vu votre proche vivant. Je serais la dernière à l’avoir vu mort. Et pour lui, je serais aussi la dernière personne qu’il aura vu avant de mourir.

Seul dans sa chambre d’hôpital avec moi face à sa mort. Confinement oblige, il n’y aura pas de cérémonie pour l’enterrement ou l’incinération.

Votre proche sera seul pour l’incinération ou l’enterrement.

C’est ça la réalité du covid. C’est ça mon glaçant quotidien et pour des semaines encore.

Si vous ne voulez pas faire partie de ces deux personnes choisies rapidement par le restant de votre famille, ou ne pas être celui qui n’a pas été choisi et ne reverra plus jamais cet être cher, ou si vous ne voulez pas être celui dans la housse : IL SUFFIT DE RESTER CHEZ VOUS.

Pensez-y avant de sortir ».

Source : paroledemamans

Coronavirus enceinte et atteinte du virus, elle se bat pour la vie de son bébé et la sienne

Coronavirus : enceinte et atteinte du virus, elle se bat pour la vie de son bébé et la sienne

Mon fils est décédé du Syndrome du bébé secoué, mon appel à tous les futurs et jeunes parents

Mon fils est décédé du Syndrome du bébé secoué, mon appel à tous les futurs et jeunes parents