la perte des eaux pendant la grossesse
in

Femme enceinte : tout savoir sur la rupture de la poche des eaux !

Lorsque la date de l’accouchement approche, il y a généralement rupture de la poche des eaux : c’est ce qu’on appelle « la perte des eaux » ; l’eau qui coule n’est pas abondante mais elle peut être comparée à une flaque de pipi d’un enfant. Cette rupture n’est pas douloureuse, la mère ne le sent pas à l’avance et l’écoulement se fait à son insu ; elle ne le constate qu’une fois le liquide coulé le long de ses jambes. Il faut savoir également que la poche des eaux ne casse pas en une seule fois c’est-à-dire que le liquide ne sort pas d’un seul coup mais s’écoule progressivement au fur et à mesure des mouvements.

Il est à noter néanmoins que cette rupture ne signifie pas une urgence d’accouchement imminent ; le travail peut commencer des heures après car ce qui le détermine est l’état physiologique du col de l’utérus et la fréquence des contractions : plus les contractions sont intenses et rapprochées et le col est dilaté, plus la voie est ouverte pour laisser passer le Bébé. Par contre, il faut savoir qu’après la rupture, il est contre indiqué d’avoir des rapports sexuels, de courir ou même de prendre une douche, car une fois le liquide est expulsé hors du corps maternel, le Bébé est exposé aux infections par le biais du vagin. D’ailleurs, si la poche des eaux entre en rupture avant le terme, c’est-à-dire avant la 37ème semaine d’aménorrhée, c’est un cas de rupture prématurée et la mère doit informer son médecin pour prendre les mesures nécessaires pour la protection du Bébé.

Si jamais la poche des eaux n’arrive pas à se rompre naturellement, alors elle est rompue artificiellement, soit :

  • par le médecin lui-même qui gratte la surface avec un crochet et déchire la poche petit à petit ;
  • par la sage femme qui perce la poche à l’aide d’une aiguille.

Finalement, il faut savoir distinguer le cas de rupture du cas de fissure de la poche des eaux ; cette dernière est une petite rupture de la membrane qui intervient sur le haut de la poche des eaux ; dans ce cas, le liquide se met à couler et il est souvent difficile pour la femme de le distinguer de l’urine ou d’un écoulement vaginal. Pour ce faire, il faut mettre un peu d’écoulement sur une serviette hygiénique, si ce liquide est incolore ou légèrement blanchâtre, alors il s’agit bien du liquide amniotique et il faut informer son médecin pour prendre les mesures requises.

les signes des premières semaines de grossesse

Femme enceinte : quels sont les signes des premières semaines de grossesse ?

Accouchement

Femme enceinte : vous devez connaître les signes de l’accouchement et comment s’y préparer !