Coronavirus enceinte et atteinte du virus, elle se bat pour la vie de son bébé et la sienne
in

Coronavirus : enceinte et atteinte du virus, elle se bat pour la vie de son bébé et la sienne

En Angleterre, une maman de 39 ans a récemment posté une vidéo d’elle sur sa page Facebook. À l’hôpital depuis samedi dernier, elle a développé une pneumonie aux deux poumons à cause du virus Covid-19.

C’est un message bouleversant. Sur sa page Facebook, Karen Mannering, 39 ans, originaire du Kent en Angleterre, a publié une vidéo d’elle sur un lit d’hôpital. Postée le 25 mars, on peut la voir s’exprimer doucement, prendre sa respiration plusieurs fois avant de parler, et s’essouffler rapidement. Elle est atteinte d’une pneumonie aux deux poumons, provoquée par le virus Covid-19.

Enceinte de 26 semaines, cette esthéticienne vient d’apprendre qu’elle était positive au virus. Elle est malade depuis une quinzaine de jours, et explique se « battre pour la vie de son bébé et la sienne ».

Dans la vidéo, elle supplie les habitants de rester chez eux. « Je vous le dis maintenant, si vous allez retrouver vos amis pour boire une stupide bière ou pour une promenade parce qu’il fait beau, vous allez ramener ce truc chez vous et tuer quelqu’un. Une personne de votre famille. Arrêtez de sortir, écoutez Boris (Premier ministre anglais) et n’allez pas dehors, ça n’en vaut pas la peine. J’ai trois enfants à maison et un mari que je ne peux pas voir. »

La page Facebook du salon de beauté où travaille Karen, le Hot-tees, a quant à elle publié un post à l’attention de sa clientèle. « À tous les clients du Hot-tees, nous avons le regret de vous annoncer que l’une de nos membres a été testée au Covid-19. S’il vous plaît, faites attention et si vous constatez un quelconque symptôme, consultez un médecin. »

Changement de stratégie du gouvernement anglais

Au Royaume-Uni, comme ce fût le cas en France quelques jours encore après l’annonce du confinement total, on assiste à des images iréelles de la polulation qui continue de sortir. Sur les plages et dans les parcs du pays, des centaines de personnes viennent encore profiter du soleil, alors que l’Angleterre fait face à un « tsunami » de patients dans les hôpitaux. Déjà 578 personnes ont succombées au virus, tandis que 11 658 cas de contamination ont été officiellement recensés.

Il y a encore une semaine à peine, les Anglais n’avaient pas reçu l’ordre de rester chez eux. Le Premier ministre Boris Johnson, semblait vouloir appliquer une politique de « laisser faire », avant de déclarer le confinement total du pays, lundi. Or, selon les projections de l’équipe du chercheur Neil Ferguson de l’Imperial College de Londres, si cette position suicidaire avait été maintenue, ce sont 510.000 personnes qui auraient pu perdre la vie. Un pic de mortalité aurait alors été observé en mai ou au début du mois de juin.

Pour les Etats-Unis, les chercheurs ont évoqué le nombre de 2,2 millions de morts si le président Donald Trump n’avaient pas décidé d’agir pour endiguer le virus.

Source : paroledemamans

Coronavirus : cette mère dévoile des photos de son bébé intubé à l'hôpital

Coronavirus : cette mère dévoile des photos de son bébé intubé à l’hôpital

Je serais la dernière personne à avoir vu votre proche vivant le message choc d’une professionnelle de santé

« Je serais la dernière personne à avoir vu votre proche vivant », le message choc d’une professionnelle de santé